Categories
Autumn / automne Leafmould / Le terreau de feuilles mortes

Leafmould / Le terreau de feuilles mortes

Autumn is here and with it fall the leaves. Leaves are often regarded as a nuisance but leaves are an essential element in an organic garden. Most leaves can be turned into leafmould without being shredded first, the exceptions being holly – because of their spines – and thick leaves like plane tree leaves, which don’t rot down well unless they’re shredded. I find unshredded leaves are ready for use after about 2 years, shredded leaves can normally be used after about 1 year. Also, don’t include leaves from fruit trees or roses because they carry diseases.

Why is leafmould important?
When the leaves have rotted down, you will be amazed at the change. The leafmould will be a moist, sweet smelling clean material that can be used for many purposes. The most important use is as a mulch. A mulch is used to improve soil quality, supress weeds and feed the plants because it contains many nutrients. Plants like azaleas, heathers and other acid-soil loving plants benefit immensely from a leafmould mulch, especially one made from pine needles. See here for an excellent article on Leafmould from the RHS, UK.

Making a leafmould container.
It is easy to make a leafmould container; all you need is a simple framework of about 1.5 metres square and 1.5 metres high made of for example, recycled wood from an old pallet with chickenwire mesh tacked on all around. Make the front face into a ‘door’ with hinges so that you can open the container easily. Don’t cover the container, the leaves will rot down better if left exposed to the elements.
If you only have a few leaves, a simple way to make leafmould is to use plastic sacks with a few holes pierced in the sides. Fill the sacs up, tie them loosely and leave them in a shady place in the garden until the spring.

I’ll be linking this post to further posts on collecting leaves and using leafblowers as autumn progresses.

L’automne est là et avec lui tomber les feuilles. Les feuilles sont souvent considérées comme une nuisance, mais elles sont un élément essentiel dans un jardin biologique. La plupart des feuilles peuvent être transformées en terreau de feuilles sans être déchiquetées au préalable, les exceptions étant le houx (à cause de leurs épines) et les feuilles épaisses ressemblant à des feuilles de platane, qui ne pourrissent pas si elles ne sont pas déchiquetées. Je trouve que les feuilles non déchiquetées sont prêtes à être utilisées après environ 2 ans, les feuilles déchiquetées pouvant normalement être utilisées après environ 1 an. N’incluez pas les feuilles des arbres fruitiers ou des roses, car elles sont porteuses de maladies.

Pourquoi le terreau de feuilles est-il important ?
Lorsque les feuilles se seront décomposées, vous serez émerveillé par le changement. Le terreau de feuilles sera un matériau propre, à l’odeur douce et humide, qui peut être utilisée à de nombreuses fins. L’utilisation la plus importante est comme paillis. Un paillis est utilisé pour améliorer la qualité du sol, supprimer les mauvaises herbes et nourrir les plantes, car il contient de nombreux éléments nutritifs. Les plantes comme les azalées, les bruyères et d’autres plantes qui aiment le sol acide tirent un avantage considérable du paillis de terreau de feuilles, en particulier des paillettes. Voir ici pour un article sur les feuilles mortes sur Rustica, France.

Fabriquer un conteneur pour faire le terreau de feuilles.
Il est facile de fabriquer un conteneur pour faire le terreau de feuilles. Tout ce dont vous avez besoin est un cadre simple d’environ 1,5 mètre carré et de 1,5 mètre de hauteur, composé par exemple de bois recyclé provenant d’une vieille palette avec une maille en grillage agrafé tout autour. Faites de la face avant une « porte » munie de charnières pour pouvoir ouvrir facilement le conteneur. Ne couvrez pas le récipient, les feuilles pourriront mieux si elles sont exposées aux éléments.
Si vous n’avez que quelques feuilles, un moyen simple de faire du terreau de feuilles consiste à utiliser des sacs en plastique percés de quelques trous dans les côtés. Remplissez les sacs, attachez-les lâchement et laissez-les dans un endroit ombragé du jardin jusqu’au printemps.

Je relierai cet article de blog à d’autres articles sur la collecte des feuilles et l’utilisation des souffleuses à feuilles au fur et à mesure que l’automne avance.

One reply on “Leafmould / Le terreau de feuilles mortes”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.