Categories
Autumn / automne Planting / Plantation Seeds / Les graines

Saving tomato seeds / Comment garder des graines de tomate

If you grow old varieties of tomatoes it’s a good idea to save the seeds in the Autumn. The interesting thing about old varieties of tomatoes is that they are not predictable croppers nor necessarily ‘pretty’ BUT the taste is so much better than the standard tomatoes bought in the supermarkets. It is also likely that they’re not “F1 hybrids” and so they will come true each year from saved seed. By ‘come true’ I mean that F1 plants, if cross-pollinated, are likely to be totally different to the original when sown the following year as they’re specially bred to produce consistent quality.
See here for an explanation of F1 hybrids from the Royal Horticultural Society UK

The tomato in picture 1 is ‘Noir de Crimea’, this was an especially large one from last year’s crop.
The best way to save tomato seeds is to find a really ripe fruit before it starts to go mouldy, squeeze the pulp into a glass of water – as in picture 2 – and leave them to ferment until a froth forms on the surface – about 5 to 7 days, see picture 3.
The final stage is to pass the liquid through a fine seive and rinse the seeds well. I find that if you then tap them onto a small piece of baking paper – see picture 4 – and leave them somewhere warm until completley dry, they are then easy to lift off the paper and put into an airtight container. Do remember to date and label the seeds!

Si vous cultivez de vieilles variétés de tomates, c’est une bonne idée de conserver les graines à l’automne. La chose intéressante à propos des anciennes variétés de tomates est qu’elles ne sont ni des récoltes prévisibles ni nécessairement «jolies», MAIS par contre leur goût est bien meilleur que celui des tomates classiques achetées dans les supermarchés. Il est également probable qu’ils ne sont pas des “hybrides F1” et qu’ils se réaliseront chaque année à partir de semences sauvegardées. Par “se réaliser”, je veux dire que les plantes F1, si elles sont pollinisées de manière croisée, risquent d’être totalement différentes de l’original lorsqu’elles seront semées l’année suivante, car elles sont spécialement sélectionnées pour produire une qualité constante.
Voir ici une explication des hybrides F1 du site Jardiner Autrement.

La tomate de la photo 1 représente le «Noir de Crimée», elle a une taille particulièrement importante par rapport à la récolte de l’an dernier.
La meilleure façon de conserver les semences de tomate est de trouver un fruit vraiment mûr avant qu’il ne commence à moisir, presser la pulpe dans un verre d’eau – comme dans l’image 2 – et les laisser fermenter jusqu’à ce qu’une mousse se forme à la surface – environ 5 à 7 jours, voir la photo 3.
La dernière étape consiste à faire passer le liquide dans un tamis fin et à bien rincer les graines. Je trouve que si vous les tapez ensuite sur un petit morceau de papier cuisson – voir la photo 4 – et les laisser au chaud jusqu’à ce qu’ils soient complètement secs, ils sont alors faciles à retirer du papier et à mettre dans un récipient hermétique. N’oubliez pas de dater et étiqueter les graines!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.